Galerie Detaille

5 - 7 rue Marius Jauffret - 13008 Marseille
Entre ville et paysage

Entre ville et paysage

Exposition du 15.03.2012 au 19.05.2012

Chacun de ces photographes évolue dans des territoires urbains ou péri urbains. Certains nous montrent ces endroits indistincts où la ville s’arrête, d’autres s’attardent dans les centres villes où des éléments d’architecture servent de décor aux passants dont la vie semble tout aussi anonyme que la métropole qu’ils traversent. 

Barcelone ou Tokyo, Los Angeles ou Miami, sont ici perçues comme des villes modernes non identifiables où les hommes, lorsqu’ils sont présents, se croisent sans se voir.


A Barcelone, les gens passent, silhouettes avançant d’un pas rapide, tendus vers un but qu’ils sont seuls à connaître. Quand ils font halte sur un banc ou sur une place, c’est avec un téléphone mobile ou devant un écran d’ordinateur. (Ariadna Arnés)

A Tokyo, au musée, des groupes sans lien se forment, s’immobilisent un instant devant une œuvre ; chacun rejoindra ensuite un hôtel anonyme ou s’enfoncera seul dans la nuit de la ville (César Ordóñez).

Puis le paysage s’ouvre, la lumière adoucit ces zones qui participent de la continuité entre ville et nature.

En fin de journée, le silence gagne les bords de mer, dans les photographies de Jordi Canosa où quelques personnages encore ponctuent le paysage.

Álvaro Sánchez-Montañes passe d’un continent à l’autre et parvient pourtant à s’éloigner de tout exotisme par une construction rigoureuse des images prises au cours de ses déambulations. Il avance sans idée préconçue et peut saisir en plein vol un chien au bout de sa laisse, semblant planer comme un cerf-volant dans le ciel.


Ariadna Arnés est née à Barcelone en 1976.

Après avoir étudié la photographie en Espagne et le photojournalisme à New York, elle enseigne la photographie et développe un travail personnel depuis une quinzaine d’années. Elle expose régulièrement, en Espagne principalement. Elle est présente dans plusieurs rencontres de photojournalisme, dont le festival Off de Visa pour l’image à Perpignan (2005).

Dans la série réalisée à Barcelone (exposée à la galerie Detaille), elle capte les moments de pause du quotidien au cœur de la ville – chacun se ressource à sa manière, souvent loin des autres.


Jordi Canosa est né à Barcelone en 1965.

Spécialisé dans la photographie d’architecture et de publicité, il construit parallèlement une œuvre personnelle depuis une dizaine d’années. Il a reçu plusieurs prix décernés en Espagne.

Dans ses travaux les plus récents, dont fait partie la série présentée dans l’exposition, Jordi Canosa tente de capter la lumière naturelle au moment où celle-ci confère aux paysages une apparence intemporelle. Il conçoit ses photographies comme une métaphore du temps qui passe, avec rencontres et séparations. 


César Ordóñez est né aussi à Barcelone.

Il s’est formé à la photographie de mode et à la photo publicitaire. Il participe à des expositions depuis plus de 20 ans, partageant sa vie entre Barcelone et Tokyo qui lui inspirent ses projets les plus personnels.

La série exposée ici a été réalisée à Tokyo. Dans des constructions et lumières évoquant les atmosphères de Hopper, il nous fait sentir le calme qui reconquiert la ville à la tombée du jour.


Álvaro Sánchez-Montañés est né à Madrid en 1973. 

Après avoir vécu 7 ans aux Canaries, il s’est récemment installé à Barcelone.

Il mène de front sa carrière dans l’aéronautique et ses activités de photographe. Son travail photographique, exposé à Barcelone et à Madrid depuis plusieurs années, lui a valu une dizaine de prix et nominations.

« Salta », la photographie du chien saisi en plein vol au bout d’une laisse à Essaouira, a obtenu le premier prix Epson Fotografia Digital, Photo Espana, 2009. 

Le photographe se perd volontiers dans les espaces urbains, comme dans les paysages ouverts qu’il aime photographier.

Les photographies exposées à Marseille ont été réalisées au Maroc, à Barcelone, à Miami, en Alabama et en Namibie.